18 mai 2009

Effet boomerang chez Monsanto

Effet boomerang chez Monsanto

« En permettant l’homme, la nature a commis beaucoup plus qu’une erreur de calcul ; un attentat contre elle-même. » Emil Cioran.
Philosophe et écrivain roumain,

Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une « mauvaise » herbe qui a décidé de s’opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le Roundup, l’herbicide total à base de glyphosphate, auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Quand la nature reprend le dessus.

C’est en 2004, qu’un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d’Atlanta, remarqua que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.

Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Depuis cette époque, la situation s’est aggravée et le phénomène s’est étendu à d’autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu’une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible ».

Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « Il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation. » Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d’un saut entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, devenue impossible à éliminer.

La seule solution est d’arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n’est pas toujours possible étant donné l’étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.

Nombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d’autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d’agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une « supergraine » résistante aux herbicides, croisement « inconcevable » par les scientifiques du ministère de l’environnement. Depuis 2008, les media agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.

Plante diabolique ou plante sacrée

Il est amusant de constater que cette plante, « diabolique » aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.

Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais installe dans des lieux une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.

Ainsi, « la marante » affronte le très puissant Monsanto, comme David s’opposa à Goliath. Et tout le monde sait comment se termina le combat, pourtant bien inégal ! Si ces phénomènes se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble programmé, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui plaindra vraiment cette entreprise funèbre ?

Texte de Sylvie SIMON

23 commentaires:

Kitchen Victim a dit…

Quand le nature reprend le dessus c'est en effet une belle leçon pour l'humanité !
Merci pour ce billet très complet et fort instructif.

Bonne journée

Elodie

vanessa a dit…

c'est plutôt encourageant ça !

mamapasta a dit…

j'ai confiance en dame nature, le gène " resistant au glyphosate "qui gène tout le monde va nous sauver du transgénique ET du glyphosate !

Flo Makanai a dit…

Ce billet me réjouit!
Merci!

Bazarette a dit…

Je croise les doigts pourvu que ça continue !!

Marie Flo a dit…

Je pense moi aussi que la nature est la plus forte. Merci pour ce billet, cela remonte un peu le moral.

Garance a dit…

Je me réjouis de cette belle claque de la nature a Monsanto mais je désirerais savoir qui est Sylvie Simon et d'ou viennent ces infos car le sujet est trop grave. Il est important de citer ses références et ses sources sur des sujets si polémiques. Je suis exploitante agricole et lutte depuis longtemps contre les OGM, mais j'ai besoin d'en savoir plus avant de diffuser cet info primordiale à mes amis. Merci

Recettes bio a dit…

Vous avez du entendre parler du "bug" sur la maïs OGM de monstanto en afrique du sud. Ca encourage aussi à voir la fin des culture "contre nature".

Anonyme a dit…

Il s’agit d’une information biaisée dont on peut regretter que personne n’en vérifie les sources a chaque fois qu’un journaliste la reprend.

Il s’agit de variants génétiques au sein des populations de mauvaises herbes, pas de mutations induites par l’usage du glyphosate, ni de transfert par croisement sexué avec le soja. Deux especes d’amaranthe, deux d’erigeron et deux d’ambroisie résistantes ont été sélectionnées par l’usage exclusif du RoundUp dans la rotation mais RR-soja RR. Tous les experts du désherbage avaient mis en garde contre cette éventualité quasi certaine, sauf ceux de Monsanto... La premiere observation sur l’erigeron a été publiée en 2000 (Van Gessel MJ (2001). Glyphosate-resistant horseweed from Delaware. Weed Science, 49, 703-705). Depuis, 16 états des USA producteurs de soja en sont envahis, ce qui entraine l’ajout d’autres herbicides pas tres sympathiques (interdits en Europe).

A coté de la désinformation, il y a peut etre de la confusion. Les deux amarantes sont susceptibles de s’hybrider, et dans un autre cas de résistance il a été suggéré que la mutation survenue chez la premiere espece a été transferrée par croisement à la deuxieme (Trucco, F et al (2005) Amaranthus hybridus can be pollinated frequently by A. tuberculatus under field conditions. Heredity , 94 , 64-70).

Il n’y a en fait ici qu’un exemple supplémentaire de la mauvaise utilisation d’une technologie qui peut séduire les agriculteurs mais qui a fait long feu. Donc d’accord pour l’image du "boomerang". Ceci dit, le profil des amaranthes en question n’a rien a voir avec celles domestiquées et cultivées en Amérique.

Bien cordialement

Bio a dit…

Très chouette post, n'en déplaise aux anonymes qui voient leurs profits s'envoler!

binicaise a dit…

Cela doit s'appeler l'arroseur arrosé .....depuis le temps que cela était dit, qu'une plante pouvait s'adapter et devenir hyper resistante. Brave amarante....
J'ai lu "Le monde selon Monsanto" alors c'est une belle nouvelle.
Bonne soirée Jacqueline

Anonyme a dit…

et dire que nous aurons pas encore compris la nature après cela. nous avons nos larmes pour pleurer d'arriver l'a pour comprendre et encore.quel triste hummanitée .
dommage que la nature n'a pas encore donnée le remède pour le masacre des dauphins et baleines par les chinoix. les millions de poulets que l'ont mange sauf un petit virus h1n1 etc....
que la nature reprends c est droit
pour nos polutions automobiles et dechets a travers la mer qui est plus grand que la belgique.
prions

Anonyme a dit…

Merci pour cet article, mais il est dommage que vous ne citiez pas vos sources. En effet, nous trouvons, presque mot pour mot, ces commentaires à ce lien :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/ogm-la-menace-des-super-mauvaises-herbes-samplifie_19036/

Il est dommage de signer de votre nom !
Enfin, je trouve la citation en exergue du philosophe roumain bien triste & matérialiste mais surtout à contre emploi, si j'ose dire, avec l'espoir ou l'ironie de la situation de Monsanto !
Philippe

mes gent de Nargó, qui'n goig, a dit…

ja era hora, es clar que la terra es cura sola, gracies mare natura, sempre tan llesta!, per tots, gracies.

salut!

Exopolítica Europa a dit…

III Congreso de Ciencia y Espíritu


Barcelona 8 y 9 de Mayo de 2010


Un congreso que hara tambalear las viejas creencias de la Ciencia, la Politica, la Historia y la Conciencia

[]



Plantas que realmente curan enfermedades graves, como la stevia, no solo son totalmente desconocidas, sino que, por lo contrario, están PROHIBIDAS por algunos gobiernos debido a la presión de las grandes corporaciones fabricantes de transgénicos. ¿Por qué? Josep Pamies, agricultor de Lérida nos explicará cuales son estas plantas y como podemos beneficiarnos de ellas.

Pero muchas más cosas son beneficiosas para nuestra salud física y mental y sin embargo no utilizamos, como la radiestesia, la geobiología, las constelaciones familiares, la música sanación, los animales de compañía, el poder curativo de la mente, etc. De todas ellas hablaremos de la mano de los grandes especialistas. ¿Y de la salud económica qué? Enric Duran, el llamado “insumiso bancario”, nos explicará como “Podemos vivir sin Capitalismo”.

Con los atentados del 11 de Septiembre en Nueva York la libertad humana se vio muy recortada y se inició una guerra que aun continua. Sin embargo más del 50 % de los neoyorkinos opina que su gobierno miente con la versión oficial. Un piloto e instructor de vuelo español, el Comandante Mitoa E. Campos, pidió al Pentágono la caja negra del avión que allí se estrelló... y viene a contarnos su extraño descubrimiento.

Este año hemos tenido las temperaturas más bajas de las últimas cuatro décadas. Miles de científicos de todo el mundo se unen para denunciar la falsedad de la teoría del Cambio Climático que abandera Al Gore, aludiendo que tan solo persigue que los países paguen impuestos por contaminar. Y mientras tanto la Cumbre de Copenhague fracasa estrepitosamente. El periodista Luís Carlos Campos nos expone una teoría que cada vez adquiere más fuerza, la de que estamos yendo hacia un futuro Enfriamiento Global.

Encontramos grandes mentiras en la historia: las pirámides no se construyeron hace 3.000 años sino hace 15 y hasta 20.000 años, cuando, según la historia oficial, el hombre aún no existía como tal. Encontramos grandes mentiras en la astronomía: la Luna no se comporta como un satélite natural, es mucho más antigua que la Tierra, no da vueltas de rotación sobre sí misma, ni su orbita es elíptica (siempre se mantiene a la misma distancia de la Tierra). Expertos como José Luís de mundodesconocido.com, el egiptólogo José de Alberto y el conocido antropólogo Colin Rivas vienen a brindarnos los frutos de sus extensas investigaciones.

Y encontramos grandes mentiras en nuestra sociedad. El audaz periodista Rafael Palacios nos contará “Como nos han robado la salud, el dinero, el amor... y el tiempo”. El investigador Javier Pérez Nieto nos hablará de las “Sociedades secretas, ¿Quién controla el mundo?”. Y el Ex-sacerdote y humanista Salvador Freixedo, perteneciente a la Orden de los Jesuitas durante 30 años nos dará una extraordinaria conferencia sobre la temática de sus dos libros más leídos: “La Granja Humana” y “Defendámonos de los Dioses”.
www. cienciayespiritu. com

juanYves a dit…

Wikipedia:
Depuis très longtemps, diverses espèces d’amarantes sont cultivées pour l’alimentation en Asie, en Amérique et en Afrique. Ainsi, Amaranthus caudatus, A. cruentus et A. hypochondriacus jouèrent un rôle alimentaire important dans les civilisations Mayas, Aztèques et Incas. Depuis plusieurs millénaires[3], les graines ont été consommées grillées (comme le pop-corn) ou sous forme de farine tandis que les feuilles étaient cuisinées comme légumes verts. Ainsi que l'explique D. Guillet (2002, p. 373) : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire Aztèque. Pour le peuple Aztèque, l'Amaranthe possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. » Après la conquête espagnole du Mexique, leurs cultures furent interdites car elles servaient dans divers offices religieux Aztèques[4]. Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévissait durant plusieurs siècles à l'encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l'Amaranthe a, depuis le XXe siècle, presque totalement disparu de l'alimentation mexicaine, alors même qu'elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques (tamale, sauce, tortillas et boissons).
Peut`^etre ce sont les Dieux Aztèques qui se vengent en envahissant les champs de ceux qui les ont envahis.

huangsx a dit…

this is a nice post,thank you for sharing...

fashion456 a dit…

Le chef de la première économie européenne, Mme Merkel n'a pas encore indiqué puma pas cher une préférence pour un successeur à Jean-Claude Trichet à la BCE. La nomination peut être immobilisé dans l'opposition allemande à renflouements.

cheap air max a dit…

de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

chaussures mbt a dit…

very good post!

affiliation a dit…

Très bon article...

bottes Ugg Classic Short Metallic a dit…

The greatest test of courage on earth is to bear defeat without losing heart.

Anonyme a dit…

Hi! Here in Venezuela, all over the country, we have Pira plants even in sidewalks! There are two kind: the green and the purple Pira plants. Generally, Venezuelan people use it for medicinal purposes.