15 octobre 2007

[Blog Action Day] Oui au biogaz, non aux agrocarburants !


Nous sommes le 15 octobre aujourd'hui, c'est un jour spécial. C'est le Blog Action Day. C'est donc un jour d'action, un jour pendant lequel on milite, un jour pendant lequel on exprime son opinion, un jour pendant lequel on espère changer le monde. Tous les bloggueurs sont invités à écrire un message sur l'environnement, pour essayer de toucher le public le plus large possible. Ayant commencé à m'exprimer sur ce sujet depuis quelques temps, je saute sur l'occasion pour recommencer !

Peut-être est-ce du au Grenelle de l'environnement... mais je trouve l'écologie de plus en plus présente. De plus en plus de publicitaire utilise cet argument pour vendre. Et j'ai même eu la surprise de trouver un article dans un magazine pour entrepreneur, qui parlait du développement durable comme d'une botte secrète pour l'avenir. Les villes commencent aussi à s'y mettre : Lille par exemple...

Un centre de valorisation organique

La ville de Lille a choisi de s'engager dans le dévelopement durable en construisant un centre de valorisation organique. Une usine qui transforme les déchets organiques (déchets de cuisine et de jardin essentiellement) en biogaz. Les déchets étant forcément produits, c'est une réutilisation très ingénieuse, qui permet - plutôt que de les mettre à la décharge - de leur donner une deuxième vie afin de produire du biogaz d'une part et du compost d'autre part.

Le biogaz épuré donne du méthane consommable par les bus pour rouler ! Dans un premier temps, une centaine de bus roulera au biogaz. D'ici à 2011, l'ensemble des véhicules - soit 450 bus - rouleront soit au gaz naturel, soit au biogaz.


Et les agrocarburants ?

Pour pallier au manque de pétrole avenir, certains industriels proposent des agrocarburants, produits avec du blé, du maïs, de la betterave...

Si l'on compare l'énergie dépensée pour produire ces agrocarburants et celle qu'ils fournissent : le bilan est souvent médiocre, voire négatif.

Mieux encore, comparons les émissions de gaz écomnomisées par les cultures d'agrocarburants et la culture de forêts :
- la culture du blé pour faire de l'éthanol permet d'éviter, par la substitution au pétrole, entre 0,2 et 0,6 tonne de gaz carbonique par hectare et par an
- la conversion, aux Etats-Unis, de cultures en forêts de pins permet (par la croissance des arbres) d'économiser 3,2 tonnes de gaz carbonique par hectare et par an

La canne à sucre a le meilleur rendement, elle évite 2 t/ha. Mais transformer leur culture en forêt tropicale (et arrêter la déforestation !) permettrait d'économiser entre 4 et 8 t/ha.


Donc les agrocarburants sont une fausse bonne solution. Plantez des arbres seraient plus utile ! Et pour remplacer le pétrole, prenons le modèle de Lille et votons pour le biogaz.

Source :
- La métropole lilloise transforme les déchets en gaz pour faire rouler ses bus
Par Philippe Allienne, le samedi 22 septembre 2007
Journal Le Monde


- Les agrocarburants présentent un bilan écologique médiocre
Par Hervé Kempf, le samedi 18 août 2007
Journal Le Monde

3 commentaires:

shinobi a dit…

et la main d'oeuvre est exploitée...

Anonyme a dit…

alors là je te rejoins à 100%; il faut éviter de prendre le mais pour faire du biocarburant.

Parce que pendant ce temps là il y a des populations qui ne peuvent pas manger à leur faim

donc la meilleure des solutions c'est de prendre nos déchets pour en faire des biocaburants

El nanito a dit…

Cette solution a le merite de mettre en valeur les questions qui sont en jeux. On produit tellement de dechets et de pollution que nous devons bien en faire quelque chose, meme si l'ideal serait de les reduire. Certains parlent de "decroissance"...je ne connais pas bien, mais c'est une voie a prendre en compte. Toute nouvelle idee fait avancer le debat, aucune n'est parfaite, il faut peser le pour et le contre, faire de savants calculs. Essayer c'est deja avancer. Bon, sans foncer tete la premiere non plus!